Les Gorges de la Nesque

gorges_de_la_Nesque_lavandeCanyon grandiose et sauvage où se dressent de fantastiques rochers que l'on découvre depuis la route en encorbellement sur le précipice, jalonnée de tunnels et de belvédères dont celui du Castelleras face au majestueux rocher du Cire.

Au fond des gorges de la Nesque, en bordure du torrent, entièrement engagée sous un vaste surplomb rocheux, la chapelle Saint-Michel est modeste mais intéressante par sa situation et son histoire. Elle date du XIIe siècle et fut entièrement restaurée en 1643.
La Chapelle Saint-Michel n'est accessible qu'a pied. Laisser les vélos à Monieux et suivre l'une où l'autre rive du torrent, à partir du plan d'eau.

C'est dans le courant de l'année 1886, bien avant l'ouverture de la route qui surplombe ce site, que Frédéric Mistral découvre les gorges de la Nesque et les ruchers sauvages du Rocher du Cire où il entreprend, au péril de sa vie, de récupérer les gaufres d'or gorgées de miel. Les péripéties de son escalade du Rocher de Cire, relatées dans Calendal,  constituent un des points culminants de ce poème épique en douze chants dans lequel le poète exalte la Provence maritime et la Provence montagnarde.

La stèle dédiée à Frédéric Mistral, placée sur le belvédère du Castelleras, spécialement aménagé pour la recevoir, domine l'un des plus beaux sites sauvages de Provence.

Paradis des randonneurs, les Gorges de la Nesque sont aussi le lieu idéal pour l'observation d'espèces rares et protégées - dont certaines spécifiques à ce lieu - de la flore et de la faune notamment des oiseaux (par exemple l'aigle royal). C'est pourquoi l'UNESCO, en 1998, a décidé, pour sauvegarder la richesse exceptionnelle de leur écosystème, de les inclure dans le périmètre classé Réserve de Biosphère du Mont Ventoux.

Circuit: Les Gorges de la Nesque